25
jan

Au poker, la main AK, connue aussi sous le « surnom » Anna Kurnikova, est l’une des mains les plus surestimées de l’histoire du texas hold’em. Le syntagme qui explique pourquoi on nomme cette main « Anna Kurnikova » ne se résume pas à la coïncidence des initiales. En fait, nous disent les connaisseurs – du poker et du tennis – AK, « c’est beau mais ça ne gagne jamais ».

Lorsqu’on participe à un jeu en cash ou à un tournoi et qu’on ait l’AK, on a un peu la chair de poule. Des recherches approfondies ont montré que la plupart des joueurs s’auto-excluent du tournoi à cause d’avoir surestimé cette main et surtout l’AK de la même couleur. Avant d’approfondir l’analyse de cette main, on vous rappelle qu’entre les victoires avec des cartes de la même couleur et les autres, il y a une différence de seulement 1%!

Et alors, si la plupart des joueurs perdent plus souvent qu’ils gagnent avec AK, que va mal à la table de jeu? Tout d’abord, nous allons examiner le potentiel de l’AK et on verra ensuite comment jouer et comment ne pas jouer cette main.

L’AK est la meilleure main à tirage. Elle peut battre toutes les mains, s’inclinant seulement devant l’AA ou la KK. Le reste des combinaisons sont soit tout aussi fortes, soit légèrement plus fortes que l’AK, soit enfin, bien pires que celle-ci. Par conséquent, mathématiquement on parle de l’une des meilleures mains.

Mais c’est en même temps l’une des plus compliquées mains et ça devient délicat. Un petit exemple: AK n’est pas favorite contre la 2-2, tandis que la 3-3 l’est. L’AK est aussi impuissante devant la QQ, l’une des plus fortes mains au no-limit hold’em.

Alors, comment doit-on jouer cette main surnoise?

L’AK devrait être jouée avec prudence, mais aussi avec agressivité. Etre agressif au poker est, de toute façon, une stratégie généralement fructueuse et d’autant plus quand on a une AK. Dans les tournois, vous pouvez être très agressif avec l’AK, mais il n’est pas du tout indiqué de faire tapis parce que vous ne serez pas le favori parmi toutes les paires existantes. Vous serez favori contre des mains comme QJ ou 10-J. Mais si vous êtes celui qui relance ou re-relance avec une AK, vous pourrez abattre une 9-9, 10-10 ou même une paire de Valets. Tel est le pouvoir de l’AK: représenter une KK ou une AA.

Aux jeux cash, vous devriez également être prudent. Ne misez trop sur AK, car le plus souvent, vous tirerez à pile ou face, et vous ne jouez pas à une machine à sous, mais au poker. La plupart des joueurs surestiment la main et lorsque le flop n’est pas favorable, ils  placent une mise de continuation et parient aussi lors du tournant, confiants en leur potentiel de victoire. Ne faites pas cela! Relancer au préflop, c’est passable, mais ne bluffez pas tout avec l’AK. C’est la plus grosse erreur. L’AK n’a rien de mieux qu’une 2-3 si les cartes sur la table ne vous aident pas!

One Response to “AK: Anna Kurnikova du Texas Hold’em”

  1. Canada 411 dit:

    Merci pour nous donné une manière de jouer Ace Roi

Soumettre un commentaire