Archive for the ‘ Tournois ’ Category

Le dimanche 11 juillet, le camp des survivants au Main Event WSOP ne comptait plus  que 2.557 personnes, alors qu’une semaine auparavant, l’événement commençait avec 7.319 participants. Parmi ceux qui ne seront plus à la table de jeu lorsque le jeu sera repris à Las Vegas, il y a le célèbre acteur Jason Alexander et la légende du poker Doyle Brunson.

A présent, le chip leader de l’événement est David Assouline de Hampstead, Québec. Avec 387.000 en jetons, il est parmi les 11 joueurs avec plus de 300.000.

Brunson et Alexandre ont été parmi ceux éliminés samedi, le 10 juillet, à l’Hôtel-Casino Rio.

Brunson, vétéran du poker, qui a remporté le Main Event en 1976 et 1977, tient ses partisans au courant de son évolution par son statut via Twitter. Lorsque sa pile de jetons a commencé à se diminuer le samedi soir, Brunson a noté que les caméras d’ESPN étaient fixées sur lui. Elles ont tendance à arriver à une table lorsqu’un joueur de premier plan est sur le point d’être éliminé.

« Le vautour-caméra tourne autour. Je refuse de lui donner à manger », a écrit Brunson sur son compte.

Un peu plus tard, il était parti. Son message a été: « Le vautour m’a détruit ».

Alexander, plus connu comme George Constanza de la série télévisée « Seinfeld », a participé au Main Event pour la quatrième année consécutive.

« Je prends le temps de venir ici, peu importe ce que je fais d’autre », confie Alexander. « C’est une machine à rêve. C’est l’endroit où l’on peut dire: Si les planètes s’alignent, je peux réellement gagner ».

Alexander dit qu’il sera « absolument » de retour en 2011.

Outre le groupe de 11 joueurs avec plus de 300.000 en jetons, le nom le plus connu associé à une pile énorme (281.600) est Johnny Chan, deux fois gagnant du Main Event.

A la fin de la semaine 16-18 juillet, le nombre des joueurs sera réduit à 9. Ensuite, le tournoi aura une pause jusqu’en novembre, quand ces neuf survivants joueront à la table finale. Le premier prix sera cette année de 8,94 millions de dollars.

Parmi les joueurs qui ont fait partie de la « November Nine » de l’an dernier, seuls deux sont restés en lice dans l’épreuve de cette année: Joe Cada et Eric Buchman.

Fin septembre 2009, Bwin Poker Tour a fait une escale à Katowice, en Pologne, ainsi que l’étape Magic Moments du tournoi a coïncidé avec le Championnat Européen de basketball. Les participants au tournoi de poker ont eu l’occasion de regarder la finale du championnat, disputée entre l’Espagne et la Serbie, et ont bénéficié d’une session de formation avec l’ancien pro du basketball « Epi » Juan Antonio San Epifanio Ruiz.

Les sept derniers vainqueurs des tournois de qualification en ligne ont joui non seulement d’un week-end de basketball, mais d’une compétition ayant pour mise une place à la Grande Finale de Magic Moments of Poker. La fin de semaine a été victorieuse pour l’Espagne, qui a décroché le titre de championne au basketball et, côté poker, pour le joueur suisse Steve Duc, qui a gagné sa place à la Grande Finale.

Au dernier événement de Bwin Magic Moments Poker Tour, les finalistes vont concurrencer également pour une place à la Grande Finale de Vienne. Le vainqueur du tournoi deviendra membre de l’équipe professionnelle de poker Bwin et recevra un package all-inclusive d’une valeur de 100.000$. Le joueur qui gagne une place en Bwin Poker Team participera à quelques-uns des plus importants tournois internationaux de poker et aura son propre numéro dans le show Magic Moment of Poker, regardé par des millions de téléspectateurs du monde entier.

Pour achever la série d’arrêts « sportifs », la dernière étape de Magic Moments of Poker aura lieu dans l’une des plus fameuses locations de sport: Real Madrid. Les joueurs qualifiés ont déjà expérimenté un week-end à l’AC Milan, un week-end de courses MotoGP à Jerez, un séjour sur Poker Island et la pénultième épreuve d’EuroBasket 2009.

La Grande Finale de Magic Moments of Poker Tour sera tenue en novembre à Vienne.

La société PokerStars a annoncé officiellement, dans un communiqué de presse, qu’elle parrainerait « High Heels Poker Tour », un tournoi organisé pour et dédiées aux joueuses de poker. Le tournoi a débuté en 2007, occasionnant le lancement de Vanessa Rousso, Katja Thater et Vicky Coren dans l’arène des professionnels .

La qualité de sponsor adjugée par PokerStars garantira son appui pour le nombre d’événements qui font partie de « High Heels Poker Tour ». Le suivant aura lieu à Hollywood, à Seminole Hard Rock Hotel and Casino. La Grande Finale se tiendra en janvier 2010, dans le cadre de « PokerStars Caribbean Adventure ».

Le poker a été longtemps un domaine de prédilection pour les hommes. La participation des femmes aux compétitions n’a jamais été défendue, mais le jeu s’est imposé comme une marque masculine par tradition. Cette prémisse a été invalidée par le talent et les performances des joueuses à la table de poker, concurrençant avec les hommes d’une manière tout à fait correcte, de pair à pair.

Un tournoi spécial pour les femmes est apprécié par la plupart des joueuses, même si la compétition idéale de poker ne devrait faire aucune distinction de genre. Cette distinction est pourtant faite, puisque le domaine est au début. Le facteur psychologique compte aussi, un environnement dominé par les hommes étant considéré plus offensif.

Mais le poker ne demande pas de force physique ou d’autres qualités spécifiques à l’un des deux genres, qui font la différence dans les compétitions sportives. Dans ces conditions, l’équilibre entre le nombre des joueurs et celui des joueuses au niveau global devrait parvenir assez vite.

Dans le paysage français des jeux, la tension provoquée par les changements en cours dans la législation, a été diminuée par un événement majeur de poker. Le dernier week-end d’août, la cinquième saison du France Poker Tour a débuté avec succès, réunissant au Carrousel du Louvre pas moins de 1.500 joueurs venus des quatre coins de France.

Cette participation massive a beaucoup contenté les organisateurs, qui espèrent que le tournoi deviendra le plus grand événement de poker de l’Europe. D’ailleurs, l’affluence des joueurs à ce tournoi est une performance qui rivalise avec et même dépasse l’ampleur du réputé Tournoi Européen de Poker.

L’action de la première étape du tournoi a duré deux jours. A la fin de toutes les étapes, 30 joueurs seront qualifiés pour la finale France Poker Tour, prévue pour la période 2-10 janvier 2010. La prochaine étape du tournoi se tiendra à Lille et à Lyon, entre le 26 et le 27 septembre 2009.

En parallèle, le Partouche Poker Tour (PPT) tient les amoureux du poker en suspens à Cannes, pour une grande finale qui s’annonce spectaculaire. A l’événement sont attendues des « stars du poker » de taille internationale telles que Phil Laak, Antonio Esfandiari, Freedy Deeb, Jennifer Tilly, Alex Kravchenko, John Kabbaj, Juha Helpi, Alec Torelli, Noah Schwartz, Sandra Naujoks, Robert Mizrachi, Kara Scott et Mike Mc Donald. Du côté des francophones, on peut noter la présence du Français Alain Roy, le tenant du titre et de Virgine Efira de Belgique, animatrice de télévision passionnée du poker et membre de l’équipe 770.

L’an dernier, on a pu voir parmi les professionnels des joueurs tels Phil Ivey, Gus Hansen, Chris Ferguson, Scotty Nguyen, Dario Minieri, Evelyne Ng, Antonio Esfandiari ou David Benyamine.

L’événement cannois sera, le plus probablement, diffusé sur une ou plusieurs chaînes de télévision avec lesquelles le groupe Partouche est en négociation.

Cette année, Phil Ivey remporte son deuxième bracelet WSOP, obtenu à l’événement no.25 Omaha/Seven Card Stud Hi-Low-8 or Better de 2.500$. Ce bracelet est aussi le septième dans son palmarès. Mais ce qui fait parler de cette victoire comme d’un exploit hors du commun, c’est la succession de ses gains. Il y a environ deux semaines, Ivey avait gagné son premier bracelet aux WSOP 2009. Le deuxième n’a pas tardé à venir. Avec cette victoire, le champion joint Billy Baxter, lui-aussi détenteur de sept titres WSOP.

A la table finale de l’événement no.25, Ivey a dominé des adversaires de grand calibre, tels que Dutch Boyd, Jon Turner et Carlos Mortensen. Ivey a débuté le septième en jetons, mais il a parcouru avec succès le chemin vers la victoire. En fait, au moment où il est arrivé en tête-à-tête avec Ming Lee, Ivey était le chip leader, même s’il n’avait éliminé aucun des joueurs de la table.

Phil Ivey est depuis longtemps considéré le meilleur de sa génération. Son talent est celui de savoir dominer, de marquer ses victoires. Que ce soit en ligne ou en direct, dans des jeux en cash ou dans des tournois, il n’y a que peu de joueurs qui ont la prestance d’Ivey. Il est experte en poker poker et fait un jeu cohérent dans n’importe quelle partie.

Avant le début des WSOP 2009, Ivey a fait une série de « prop bets » (« mises de proposition ») avec ses collègues, en question étant sa capacité de remporter un bracelet convoité. Les détails sur ce pari ne nous sont pas connus, mais il peut être de l’ordre de quelques millions.

On entend assez souvent que le poker est un sport et non pas un jeu de hasard. Et s’il était vrai, pourquoi les sportifs ne se passionneraient-ils pas de ce jeu? Eh bien, Raymond Domenech est l’un de ceux qui vouent une passion assumée pour le poker. De plus, l’amour pour le poker est si grand, que l’entraîneur des Bleus a déjà annoncé sa participation aux WSOP 2009. Et non pas à un événement quelconque, mais à l’Evénement Principal!

L’annonce a été faite dans une interview accordée récemment au quotidien italien « La Gazzetta dello Sport »: « Pourquoi pas finir en table finale avec un champion du monde? Mon travail m’a donné la capacité d’analyser mon adversaire. Je suis joueur et peu importe mon adversaire. A Las Vegas, je serai à 100% », a-t-il confié.

On ne sait pas si le sélectionneur français puisse arriver à la table finale (il a peu de chances, avec les requins qui guettent le trophée). Mais sa participation reste un événement, d’autant plus qu’il sera accompagné par sa future épouse, elle-même joueuse enthousiaste de poker. Estelle Denis, qui aurait répondu « Oui » à la demande en mariage de Domenech, sera en juillet à Las Vegas, à côté de son fiancé.

En s’attaquant directement au sommet des tournois de poker, Domenech mise sur une bonne psychologie de jeu: « Comme au football, ça se joue sur un regard, une sensation! ». La bonne connaissance de l’adversaire est la stratégie principale que le coach veut suivre.

Selon ses aveux, le goût pour le poker lui a été éveillé en 2006, avant la Coupe du Monde. Il a joué les premiers jeux poker entre amis et ces « matchs » sont vraiment amicaux pour l’ancien défenseur. Cela veut dire qu’une perte face aux amis ne le dérange pas, d’autant plus qu’il a l’habitude de mettre en jeu des dîners, non pas d’argent. Par contre, dans un tournoi, l’important, c’est de gagner…Tout comme au football.

A Las Vegas, le sélectionneur aura l’occasion de revoir et, peut-être, combattre, l’ancien footballeur international Vikash Dhorasso. « Il joue de manière posée, comme quand il était joueur », apprécie le maître son ex-élève. Après la Coupe du Monde de 2006, où il avait été sélectionné par Domenech, Dhorasso a critiqué celui-ci, se montrant déçu des faibles performances de la France.

27
mai

Les Séries Mondiales de Poker battent à la porte: la 40ème édition débutera à Las Vegas, mercredi, le 27 mai 2009, avec un événement de Texas hold’em no-limit à 500$, baptisé « Casino Employees No Limit Hold’em Event ».

Le calendrier complet comprendra un total de 57 événements, dont trois compétitions à participation exclusive: l’événement des employés (Employees Event), l’événement des seniors (Seniors Event) et celui des dames (Ladies Event). Dans le programme des séries on peut voir sept variations d’omaha, quatre de stud, trois de « deuce-to-seven » et cinq événements mixtes. 39 des tournois prévus pour les WSOP de cette année, ont des buy-ins de 2.500$ ou même moins. L’événement HORSE propose le même buy-in de 50.000$ qu’il maintient depuis 2006.

Les structures pour les Séries de 2009 seront un peu différentes que dans les dernières années. Toutefois, une règle a été gardée: les tournois débuteront avec des tapis à trois fois la valeur du buy-in. Pour la première fois, il n’y aura pas d’événements avec des recaves et des suppléments. En même temps, on a ajouté de nouveaux niveaux à la plupart des tournois.

Le premier tournoi doté d’un bracelet sera un événement de Texas hold’em no-limit à 40.000$, qui débutera le 28 mai et s’étendra sur quatre jours. Pendant que les joueurs se confronteront à la table finale de cet événement, on donnera le coup d’envoi à un autre événement. Celui-ci est le « stimulus special » à 1.000$ de buy-in, et a la même structure et les mêmes tapis que les tournois de no-limit à 1.500$.

Le dernier événement à bracelet sera, comme d’habitude, l’Evénement Principal. Le début de celui-ci est prévu pour le 3 juillet. Le 15 juillet, les neuf meilleurs participants prendront une longue pause, jusqu’à l’automne. L’action sera reprise le 7 novembre, quand ces joueurs seront de retour à Las Vegas pour concurrencer à la table finale. 

Juste avant le début de l’Evénement Principal, le casino Rio de Las Vegas sera l’hôte d’une exposition de poker, nommée PokerPalooza (l’ancienne Gaming Life Expo). L’exposition durera quatre jours et comprendra une grande variété d’activités, pour les joueurs de poker comme pour leurs amis du public. L’année dernière, L’Expo a attiré plus de 50.000 visiteurs et ce nombre pourrait être dépassé en 2009.

20
mai

Il y a une quarantaine d’années, les WSOP débutaient sur la scène des jeux d’argent comme un essai d’offrir au poker une dimension globale, cosmopolite. Il est vrai, il a fallu quatre décennies pour que l’événemment devienne ce qu’il est aujourd’hui – la compétition la plus importante et la plus riche dans le monde du poker. La taille de l’événement permet aujourd’hui même de parier sur les joueurs favoris. Les salles de paris ont ouvert donc, cette course à part pour ceux qui veulent parier sur leurs favoris aux bracelets WSOP.

L’année dernière, le casino Rio de Las Vegas a été la destination d’environ 55.000 joueurs, qui ont engendré une cagnotte géante: 180 millions de dollars, offerts en prix aux gagnants!

Cette année, le marathon débutera à Las Vegas, le 27 mai. Les Séries Mondiales de Poker 2009 seront un tournoi mammouth, qui comptera pas moins de 57 événements de qualité. Ceux-ci seront diffusés, à un certain délai, par la chaîne ESPN. Le clou de la compétition est l’événement de NL Hold’em à 10.000$ de buy-in, programmé pour la période 3 – 15 juillet. Après le 15 juillet, les 10 joueurs finalistes prendront une pause de quatre mois, allant se retrouver autour d’une table finale prévue pour l’octobre. Le gagnant du plus dur combat aura à encaisser un prix allant de 9 à 13 millions de dollars et sera déclaré « champion mondial de poker ».

Comme dans chacun des championnats importants, il y a de grands favoris. Phil Ivey, Tom Dwan, Daniel Negreanu et Gus Hansen, des noms très familiers aux connaisseurs, détiennent chacun une cote de 150/1.

Jamie Gold, qui a gagné un prix record de 12 millions de dollars aux WSOP de 2006, est coté à 200/1, à la même hauteur qu’Ivan Demidov, le finaliste de l’année passée. Phil Hellmuth, vainqueur en 1989 et détenteur de 11 bracelets WSOP, possède une cote de 250/1, de même que deux autres anciens champions, Chris Ferguson (2000) et Peter Eastgate, le champion en titre. Johnny Chan, double champion WSOP (1987, 1988), a des chances de 300 à 1, de même que Joe Hachem, qui a obtenu le titre en 2005. Greg Raymer, champion WSOP en 2004, est coté à 350/1, tandis que les anciens champions Scotty Nguyen (1998) et Chris Moneymaker (2003), sont cotés à 400/1. Jerry Yang, qui a gagné en 2007 le titre et un prix de 8 millions de dollars, est coté à 500/1 pour gagner un deuxième championnat.

Parier sur les favoris ne sont pas la seule possibilité du public de participer aux WSOP. Compte tenu des dimensions de l’événement, on peut simplement parier sur la nationalité du prochain vainqueur. Il y a des chances de 5/6 que le champion soit Américain. Les cotes vont de 14/1 à 100/1 , pour les joueurs de Canada, Suède, Australie, Norvège, Danemark, Finlande, France, Russie, Pologne, Espagne, Pays-Bas, Italie, Hongrie, Bulagrie et République Tchèque.

Si vous préférez miser sur les cartes plutôt que sur les joueurs, il y a au moins une salle qui propose des paris sur la main gagnante finale. Les mains sont cotées comme il suit: 2 paires – 3/2, une paire – 5/2, quinte ou suite – 19/4, brelan – 11/2, main pleine, carré ou quinte flush – 10/1, carte haute – 12/1.

Comme les Séries Mondiales de Poker approchent, l’inventivité des joueurs ne connaît plus de limites! Les tournois freeroll et les autres promotions s’enchaînent et vous offrent toujours plus de chances de vivre votre rêve à Las Vegas.

C’est le cas d’une promotion organisée par UltimateBet, sous la forme des tournois hebdomadaires, qui vous mettra en vedette aux côtés de Phil Hellmuth, qui fête cette année la 20ème anniversaire depuis qu’il est devenu le plus jeune joueur à remporter le Main Event WSOP en 1989.

UltimateBet vous donne maintenant la possibilité de confronter vos compétences à celles du plus grand nom du poker dans un tournoi censé se dérouler chaque mardi soir. Mais soyez prévenus, Hellmuth sera armé et prêt à sortir les gros canons. Dans sa qualité de 11-fois gagnant du bracelet, le champion fera appel à tout son arsenal de compétences, de stratégies et de bluffs pour rejeter l’assaut auquel il sera soumis.

« Je suis très content de présenter les Soirées de mardi sur UtimateBet et j’ai hâte de relever le défi de la promotion « Beat the Brat ». J’ai toujours aimé les compétitions et je ne me trompe pas à affirmer que j’ai toujours fait bon jeu. Je vais jouer pour gagner!« , a déclaré le protagoniste.

Le tournoi donne le coup d’envoi mardi, le 5 mai. Pour un buy-in de 33$, les joueurs sont invités à participer à une première étape et à affronter Hellmuth. Ceux qui aboutissent à l’éliminer recevront une entrée de 530$ à un tournoi prévu pour le 21 juin, où 50 joueurs finiront par remporter un package de 12.000$ comprenant une place au Main Event WSOP.

Phil Hellmuth, le célèbre professionnel parrainé par UltimateBet est connu à la table de jeu autant pour ses espiègleries, que pour ses habiletés de joueur chevronné. Ne vous laissez pas intimider lorsque vous entrez en lice avec Hellmuth! Il n’y a rien à perdre, mais tout à gagner, parce que, dans tous les cas, qu’il soit de gain ou de perte, vous aurez l’occasion d’apprendre des choses importantes sur l’amélioration de vos propres jeux poker. Marquez les dates de 5, 12, 19 et 26 mai dans votre calendrier pour donner vie à votre rêve. Tous les détails de la promotion en ligne « Beat the Brat » peuvent être trouvés sur le site de UltimateBet.com.

06
avr

Les tournois de poker HORSE

Author : corinne

Pour beaucoup d’entre nous, le poker de jadis invoque l’image des cow-boys et des bistrots… Il n’est pas donc étonnant d’apprendre que l’un des derniers types de tournois de poker est nommé d’après le principal « objet » de leur activité: HORSE. La popularité des tournois HORSE est en hausse. Le processus a débuté en 2006, quand un tel événement a été ajouté dans le programme de WSOP. En fait, le terme HORSE est un acronyme qui désigne un tournoi mixte. Les lettres qui composent cet acronyme signifient: H = hold’em, O = Omaha, R = Razz, S = Seven Card Stud, E = Seven Card Stud, eight or better. Les joueurs peuvent s’inscrire dans ces tournois de la manière habituelle et le signal de départ est donné par l’événement de Hold’em. À des intervalles réguliers, le jeu passe à la prochaine variation de poker. L’intervalle peut être établi, par exemple, à chaque fois que les blinds augmentent. Le moment est différent pour chaque tournoi, étant choisi par la direction, qui établit les règles. Les changements continuent au fur et à mesure que le tournoi avance, jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un seul joueur.

Les plus importantes choses qu’on doit garder à l’esprit quand on joue dans un tournoi de type HORSE sont: «  »quelles sont mes faiblesses? et « quels sont mes points forts? » – ne changez pas l’ordre de ces questions! Peu importe que vous êtes un grand joueur de texas hold’em, si vous laissez filer vos jetons au razz, vous n’allez pas gagner beaucoup de tournois HORSE. Avant de vous asseoir à une table d’un tournoi HORSE, exercez beaucoup et notamment aux variations de poker où vous n’êtes pas forts! Si vous vous sentez faibles à un jeu particulier, ne vous lancez dans des attaques contre les autres que lorsque vous avez une main très forte. Economisez vos jetons pour les jeux où vous sentez que vous avez un avantage de compétence et alors, donnez pleins gaz.

Vous devriez faire de votre mieux pour avoir aussi une idée sur les points forts et faibles de vos adversaires. Beaucoup de joueurs donnent des signes évidents quand le jeu change. Quand le jeu passe à Seven Cards Stud eight or better et B.B. dit: « réveillez-moi quand le hold’em commence de nouveau », on peut comprendre que ce n’est probablement pas  son point fort.

En fin de compte, le meilleur conseil à suivre est de perfectionner ses compétences à toutes les versions de poker. Celui qui aura le plus d’argent à long terme, est celui qui se débrouille bien à chaque variation de poker joué dans un tournoi HORSE!