Archive for the ‘ Actualités poker ’ Category

09
août

Gagnez au poker en souriant!

Author : corinne

Brisez les clichés sur ce que vous pensiez savoir sur le « visage du poker »! Une nouvelle étude nous dit que la classique expression stoïque et impassible n’est peut-être pas la meilleure stratégie. Si vous tentez bluffer, arborer un sourire délié est la clé du succès parce qu’une expression positive transmet l’honnêteté.

L’étude menée par les scientifiques de Harvard, MIT et California Institute of Technology a conclu qu’un sourire léger détournerait l’adversaire de la bonne voie.

Le regard vide, qui a été longtemps considéré comme la meilleure « poker face », en raison de son impassibilité, ne dégagera pas l’idée d’une main forte. En outre, l’étude a examiné les réactions des gens aux diverses expressions et a conclu que le plus souvent un sourire confiant, considéré véritable, déterminait les adversaires à rendre leurs mains.

« Les erreurs face aux adversaires émotionnellement positifs ont résulté d’un taux élevé d’abandon des mains, ce qui suggère que les participants ont peut-être pensé que leurs rivaux avaient des mains plus élevées que les autres. Selon ces résultats, la meilleure expression faciale lorsqu’on veut bluffer pourrait ne pas être le visage neutre, mais plutôt une expression corrélée à la confiance. En outre, cela suggère que l’impression immédiate sur un adversaire joue un rôle important dans la compétition, surtout lorsqu’on a peu ou nulle expérience avec ce joueur-là ».

On ne doit pas pour autant s’efforcer de réprimer ses émotions, même si un bon « visage du poker » est impératif pour avoir du succès à une partie de poker live. La recherche a révélé qu’un sourire confiant et subtil déconcertait les adversaires, tout en ralentissant leur réaction. En général, un joueur souriant sème la confusion parmi les autres, ralentit leur jeu et mène à plus d’abandons. Donc, la meilleure façon de bluffer est en essence de paraître heureux ou, comme les autres lisent cette attitude, « digne de confiance ». Les regards vides sont moins dignes de confiance et attirent des paris plus agressifs.

03
août

WSOP 2010: John Racener

Author : corinne

John Racener est peut-être un inconnu pour les joueurs de poker en ligne, mais cela ne signifie pas qu’il est un nouveau visage à la table verte. La plupart des grands noms du poker live le connaissent bien, parce qu’il a joué et a gagné à des divers événements WSOP ces dernières années.

En 2010, Racener aura son siège à la table finale WSOP  de novembre, ayant 19 millions en jetons, et il a autant de chances que quiconque de décrocher le grand prix de 8.9 millions de dollars!

Racener a commencé à jouer au poker à un âge précoce. Il n’avait que 16 ans quand il a demandé à sa mère de faire un dépôt de 50$ pour lui sur un site de poker en ligne. Ce moment a été le point de départ d’une carrière en ligne, qui s’est révélé plus que fructueux dans les années suivantes. Ses 50$ avaient gonflé, se transformant en deux ans en 30.000$!

John Racener n’est pas l’un des joueurs qui pour l’amour du poker ont négligé leur carrière universitaire. Il est diplômé de l’Université de Floride, ayant fait une pause de poker. Toutefois, il est retourné à la table dès qu’il a pu et a continué à augmenter son bankroll. Son 21e anniversaire a été une étape très importante pour sa carrière de poker live. C’est alors qu’il a fait sa première table finale, terminant 3e à l’Evénement Principal des WSOP-C à Atlantic City. Cette performance lui a apporté un prix de 103.527$, le mettant sur la bonne voie pour la course des événements ultérieurs.

Sa première grande victoire aux WSOP-C est survenue exactement un an après sa première table finale à Atlantic City: Racener a engrangé un prix de 379.000$!
Aditionnés, les gains de son palmarès aux jeux live totalisent 2 millions de dollars.

Avec 19 millions en jetons en action à la Novembre Nine, l’objectif principal de Racener est maintenant une victoire dans la grande danse.

Les WSOP 2010 avancent à pas pressés vers la table finale de novembre et, à la suite de la participation record de 2010, la marque de poker la plus populaire au monde lancera une application de poker à travers un réseau social.

Harrah’s Interactive Entertainement a conclu un accord avec la société privée Playdom, un développeur de jeux de société basé à Californie, qui a plus de 46 millions d’utilisateurs actifs par mois.

Playdom va relancer son jeu de poker en ligne, Poker Palace, créé pour Facebook, et travaillera avec l’équipe de Harrah’s pour créer un jeu marque « WSOP » disponible sur Facebook et d’autres réseaux sociaux.

« Nous sommes très heureux d’apporter le plaisir et la joie des WSOP à l’espace de jeu social avec Playdom », a déclaré le vice-président WSOP Craig Abrahams.

Le jeu marque WSOP sera lancé au niveau mondial dans la première semaine d’août et pourra être trouvé d’abord en visitant facebook.com/WSOP. MySpace et d’autres réseaux sociaux suivront bientôt.

« Il n’y a qu’une seule marque de poker qui se détache et ce sont les World Series of Poker », a déclaré Sean Phinney, vice-président de Playdom. « Nous pensons que les grandes marques vont gagner sur les réseaux sociaux et nous sommes ravis de commencer à travailler ensemble pour créer une expérience de jeu unique et divertissante ».

Les utilisateurs de Facebook pourront choisir parmi une variété d’offres de poker WSOP, y compris le jeu à une seule table, jeux en cash et tournois à une seule table. Tous les jeux seront disponibles seulement en version « play money ». Parmi les  futures offres, il y a la compétition pour les bracelets WSOP et des satellites qui offrent des excursions à Las Vegas et des sièges aux événements WSOP.

Le jeu évoluera au fil du temps, par des mises à jour et des ajouts réguliers. En outre, une variété d’autres plateformes de jeu à caractère social seront lancées au niveau mondial.

Les joueurs qui se sont inscrits dans la course du Main Event WSOP 2010 ont dû traverser une première semaine « chaude », pendant laquelle les éliminations ont fait des centaines de « victimes ». Les chanceux qui ont survécu à ce filtre se sont réunis pour la première fois le 12 juillet, la date qui a marqué le début du Jour 3 du Main Event.

Jusqu’à cette date, les joueurs ont évolué dans de divers groupes au casino Rio de Las Vegas. Les près de 2.500 joueurs qui ont survécu à la première semaine ont poursuivi le jeu le lundi 12 juillet, dans l’espoir d’augmenter leurs piles de jetons et d’arriver à la table finale.

A la fin de la journée, plus de la moitié étaient éliminés. Un nom s’est quand-même distingué de tous les autres, celui d’un joueur qui a eu beaucoup de succès à d’autres Evénements principaux des éditions antérieures. Johnny Chan, le pro qui a déjà remporté deux titres au Main Event, a été le chip leader pour la plupart de la journée.

Toutefois, il n’a pas fini comme chip leader, cette honneur est revenue à James Carrol, qui, le soir, comptait 803.000 en jetons. Chan a chuté à la 9ème place, mais la star du poker a encore bien plus de 600.000 en jetons. Robert Mizrachi est également sur ses gardes, se situant dans le top 55, avec une pile de 346.000 en jetons. Les trois frères de Mizrachi étaient encore en lice avant que le Jour 4 commence.

Les nouvelles n’ont pas été toutes bonnes pour les pros du poker. Parmi ceux qui ont quitté les tables, se trouvent Chris Moneymaker, Jennifer Harman, Daniel Negreanu, David Williams et Phil Laak. Comme si cela ne suffisait pas, Vanessa Rousso, Bill Chen, Erik Seidel et John Hennigan mettent le point final à leur jeu aux WSOP 2010. De même, le champion en titre Joe Cada ne sera plus présent à la table finale de cette édition.

Le 13 juillet, c’est le Jour 4 du Main Event et il devrait être compétitif. Actuellement, plus de 100 joueurs ont des piles de plus de 200.000 en jetons. Un nombre de 55 joueurs ont plus de 100.000 en jetons. Annie Duke, Vitaly Lunkin, Scotty Nguyen et Dan Harrington sont dans ce groupe.

Le dimanche 11 juillet, le camp des survivants au Main Event WSOP ne comptait plus  que 2.557 personnes, alors qu’une semaine auparavant, l’événement commençait avec 7.319 participants. Parmi ceux qui ne seront plus à la table de jeu lorsque le jeu sera repris à Las Vegas, il y a le célèbre acteur Jason Alexander et la légende du poker Doyle Brunson.

A présent, le chip leader de l’événement est David Assouline de Hampstead, Québec. Avec 387.000 en jetons, il est parmi les 11 joueurs avec plus de 300.000.

Brunson et Alexandre ont été parmi ceux éliminés samedi, le 10 juillet, à l’Hôtel-Casino Rio.

Brunson, vétéran du poker, qui a remporté le Main Event en 1976 et 1977, tient ses partisans au courant de son évolution par son statut via Twitter. Lorsque sa pile de jetons a commencé à se diminuer le samedi soir, Brunson a noté que les caméras d’ESPN étaient fixées sur lui. Elles ont tendance à arriver à une table lorsqu’un joueur de premier plan est sur le point d’être éliminé.

« Le vautour-caméra tourne autour. Je refuse de lui donner à manger », a écrit Brunson sur son compte.

Un peu plus tard, il était parti. Son message a été: « Le vautour m’a détruit ».

Alexander, plus connu comme George Constanza de la série télévisée « Seinfeld », a participé au Main Event pour la quatrième année consécutive.

« Je prends le temps de venir ici, peu importe ce que je fais d’autre », confie Alexander. « C’est une machine à rêve. C’est l’endroit où l’on peut dire: Si les planètes s’alignent, je peux réellement gagner ».

Alexander dit qu’il sera « absolument » de retour en 2011.

Outre le groupe de 11 joueurs avec plus de 300.000 en jetons, le nom le plus connu associé à une pile énorme (281.600) est Johnny Chan, deux fois gagnant du Main Event.

A la fin de la semaine 16-18 juillet, le nombre des joueurs sera réduit à 9. Ensuite, le tournoi aura une pause jusqu’en novembre, quand ces neuf survivants joueront à la table finale. Le premier prix sera cette année de 8,94 millions de dollars.

Parmi les joueurs qui ont fait partie de la « November Nine » de l’an dernier, seuls deux sont restés en lice dans l’épreuve de cette année: Joe Cada et Eric Buchman.

Fin septembre 2009, Bwin Poker Tour a fait une escale à Katowice, en Pologne, ainsi que l’étape Magic Moments du tournoi a coïncidé avec le Championnat Européen de basketball. Les participants au tournoi de poker ont eu l’occasion de regarder la finale du championnat, disputée entre l’Espagne et la Serbie, et ont bénéficié d’une session de formation avec l’ancien pro du basketball « Epi » Juan Antonio San Epifanio Ruiz.

Les sept derniers vainqueurs des tournois de qualification en ligne ont joui non seulement d’un week-end de basketball, mais d’une compétition ayant pour mise une place à la Grande Finale de Magic Moments of Poker. La fin de semaine a été victorieuse pour l’Espagne, qui a décroché le titre de championne au basketball et, côté poker, pour le joueur suisse Steve Duc, qui a gagné sa place à la Grande Finale.

Au dernier événement de Bwin Magic Moments Poker Tour, les finalistes vont concurrencer également pour une place à la Grande Finale de Vienne. Le vainqueur du tournoi deviendra membre de l’équipe professionnelle de poker Bwin et recevra un package all-inclusive d’une valeur de 100.000$. Le joueur qui gagne une place en Bwin Poker Team participera à quelques-uns des plus importants tournois internationaux de poker et aura son propre numéro dans le show Magic Moment of Poker, regardé par des millions de téléspectateurs du monde entier.

Pour achever la série d’arrêts « sportifs », la dernière étape de Magic Moments of Poker aura lieu dans l’une des plus fameuses locations de sport: Real Madrid. Les joueurs qualifiés ont déjà expérimenté un week-end à l’AC Milan, un week-end de courses MotoGP à Jerez, un séjour sur Poker Island et la pénultième épreuve d’EuroBasket 2009.

La Grande Finale de Magic Moments of Poker Tour sera tenue en novembre à Vienne.

La société PokerStars a annoncé officiellement, dans un communiqué de presse, qu’elle parrainerait « High Heels Poker Tour », un tournoi organisé pour et dédiées aux joueuses de poker. Le tournoi a débuté en 2007, occasionnant le lancement de Vanessa Rousso, Katja Thater et Vicky Coren dans l’arène des professionnels .

La qualité de sponsor adjugée par PokerStars garantira son appui pour le nombre d’événements qui font partie de « High Heels Poker Tour ». Le suivant aura lieu à Hollywood, à Seminole Hard Rock Hotel and Casino. La Grande Finale se tiendra en janvier 2010, dans le cadre de « PokerStars Caribbean Adventure ».

Le poker a été longtemps un domaine de prédilection pour les hommes. La participation des femmes aux compétitions n’a jamais été défendue, mais le jeu s’est imposé comme une marque masculine par tradition. Cette prémisse a été invalidée par le talent et les performances des joueuses à la table de poker, concurrençant avec les hommes d’une manière tout à fait correcte, de pair à pair.

Un tournoi spécial pour les femmes est apprécié par la plupart des joueuses, même si la compétition idéale de poker ne devrait faire aucune distinction de genre. Cette distinction est pourtant faite, puisque le domaine est au début. Le facteur psychologique compte aussi, un environnement dominé par les hommes étant considéré plus offensif.

Mais le poker ne demande pas de force physique ou d’autres qualités spécifiques à l’un des deux genres, qui font la différence dans les compétitions sportives. Dans ces conditions, l’équilibre entre le nombre des joueurs et celui des joueuses au niveau global devrait parvenir assez vite.

Dans le paysage français des jeux, la tension provoquée par les changements en cours dans la législation, a été diminuée par un événement majeur de poker. Le dernier week-end d’août, la cinquième saison du France Poker Tour a débuté avec succès, réunissant au Carrousel du Louvre pas moins de 1.500 joueurs venus des quatre coins de France.

Cette participation massive a beaucoup contenté les organisateurs, qui espèrent que le tournoi deviendra le plus grand événement de poker de l’Europe. D’ailleurs, l’affluence des joueurs à ce tournoi est une performance qui rivalise avec et même dépasse l’ampleur du réputé Tournoi Européen de Poker.

L’action de la première étape du tournoi a duré deux jours. A la fin de toutes les étapes, 30 joueurs seront qualifiés pour la finale France Poker Tour, prévue pour la période 2-10 janvier 2010. La prochaine étape du tournoi se tiendra à Lille et à Lyon, entre le 26 et le 27 septembre 2009.

En parallèle, le Partouche Poker Tour (PPT) tient les amoureux du poker en suspens à Cannes, pour une grande finale qui s’annonce spectaculaire. A l’événement sont attendues des « stars du poker » de taille internationale telles que Phil Laak, Antonio Esfandiari, Freedy Deeb, Jennifer Tilly, Alex Kravchenko, John Kabbaj, Juha Helpi, Alec Torelli, Noah Schwartz, Sandra Naujoks, Robert Mizrachi, Kara Scott et Mike Mc Donald. Du côté des francophones, on peut noter la présence du Français Alain Roy, le tenant du titre et de Virgine Efira de Belgique, animatrice de télévision passionnée du poker et membre de l’équipe 770.

L’an dernier, on a pu voir parmi les professionnels des joueurs tels Phil Ivey, Gus Hansen, Chris Ferguson, Scotty Nguyen, Dario Minieri, Evelyne Ng, Antonio Esfandiari ou David Benyamine.

L’événement cannois sera, le plus probablement, diffusé sur une ou plusieurs chaînes de télévision avec lesquelles le groupe Partouche est en négociation.

Le 22 juin 2009, le complexe Rio de Las Vegas a hébergé une conférence de presse organisée à l’initiative de l’Alliance des Joueurs de Poker (Poker Players Alliance – PPA). A cette occasion, la PPA a dévoilé plusieurs projets pour cet été et a donné le ton aux débats sur l’avenir du poker.

La principale annonce faite à la Conférence a été l’organisation en juillet de la « Semaine Nationale du Poker » (National Poker Week). Les événements sont programmés pour la semaine 19-25 juillet 2009 et visent notamment à développer la participation des joueurs de poker à la décision politique. A présent, le facteur politique est essentiel et la PPA compte l’influencer en faisant du lobby à Washington D.C.

La conférence a été ouverte par le directeur exécutif John Pappas. Les discours ont été continués par le président PPA Alfonse d’Amato et par Shelley Berkley. Linda Johnson et Greg Raymer, membres du Conseil PPA, ont également pris la parole. Alfonse D’Amato a souligné quelques aspects de la bataille législative qui se donne à présent aux Etats-Unis pour les jeux en ligne. Cette année, le président PPA a fait son début aux WSOP, en participant à l’Evénement des Seniors.

Cependant, la plupart de la conférence a été consacrée aux projets. John Pappas s’est d’abord arrêté sur le projet de loi concernant « les jeux d’adresse ». Celui-ci fait une distinction entre les « jeux d’habileté » et les « jeux de casino ». Pour les jeux de la première catégorie tels que les jeux poker, le backgammon ou le mahjongg, le projet de loi prévoit des dispositions spéciales. La discussion a porté aussi sur les efforts législatifs de renverser l’UIGEA et les progrès dans cette direction.
Tel qu’annoncé à la Conférence de presse, trois programmes PPA vont soutenir les joueurs de poker et leurs initiatives aux Etats-Unis. Chacun de ces programmes s’appuie sur un site web spécialisé:

- nationalpokerweek.com présente le programme des événements de juillet, y compris la visite à Washington;

- pokerpetition.com comprend une pétition en ligne destinée à être livrée au président Barack Obama au cours de la Semaine Nationale du Poker. La pétition a d’ores et déjà un énorme succès. Quelques heures après sa publication, elle avait été signée par 7.500 joueurs. Le nombre total des signatures sera sans doute impressionant!

- mypokerstory.com représente la tentative de la PPA d’humaniser et moderniser le poker en lui conférant le titre de « forme de divertissement pour tout le monde ». Le site organisera un concours pour les membres PPA, chacun des participants étant invité à partager son histoire de joueur de poker. Le gagnant du concours recevra un voyage pour deux à Las Vegas, offerte par Harrah’s.

Cette année, Phil Ivey remporte son deuxième bracelet WSOP, obtenu à l’événement no.25 Omaha/Seven Card Stud Hi-Low-8 or Better de 2.500$. Ce bracelet est aussi le septième dans son palmarès. Mais ce qui fait parler de cette victoire comme d’un exploit hors du commun, c’est la succession de ses gains. Il y a environ deux semaines, Ivey avait gagné son premier bracelet aux WSOP 2009. Le deuxième n’a pas tardé à venir. Avec cette victoire, le champion joint Billy Baxter, lui-aussi détenteur de sept titres WSOP.

A la table finale de l’événement no.25, Ivey a dominé des adversaires de grand calibre, tels que Dutch Boyd, Jon Turner et Carlos Mortensen. Ivey a débuté le septième en jetons, mais il a parcouru avec succès le chemin vers la victoire. En fait, au moment où il est arrivé en tête-à-tête avec Ming Lee, Ivey était le chip leader, même s’il n’avait éliminé aucun des joueurs de la table.

Phil Ivey est depuis longtemps considéré le meilleur de sa génération. Son talent est celui de savoir dominer, de marquer ses victoires. Que ce soit en ligne ou en direct, dans des jeux en cash ou dans des tournois, il n’y a que peu de joueurs qui ont la prestance d’Ivey. Il est experte en poker poker et fait un jeu cohérent dans n’importe quelle partie.

Avant le début des WSOP 2009, Ivey a fait une série de « prop bets » (« mises de proposition ») avec ses collègues, en question étant sa capacité de remporter un bracelet convoité. Les détails sur ce pari ne nous sont pas connus, mais il peut être de l’ordre de quelques millions.